Luc Beaufort

CEREGE

Email : beaufort@cerege.fr

Mes recherches sont centralisées dans trois domaines principaux : (1) l’étude des climats tropicaux du passé, (2) l’étude des coccolithophoridés actuels (flux, distribution, géographique, écologie, et effet de l’acidification de l’océan), et (3) développement de nouvelles techniques d’étude du nannoplancton et des nannofossiles calcaires.

A. Cycles orbitaux, paléoclimats de basses latitudes et productivité primaire.

Grâce à une fonction de transfert de la productivité primaire basée sur les coccolithes, nous avons montré que l’intensité des vents (à l’origine des changements de productivité primaire) à l’équateur dans l’océan Indien suivait ces cycles de ~23000 ans de façon indépendante du système climatique global (Beaufort et al. Science, 1997). Il existe un lien entre El Nino, les cellules de Walker et l’insolation et donc la précession (Beaufort et al., Science, 2001; de Garidel-Thoron et al., Nature, 2005). 

Les cycles orbitaux à de très longues périodes (1.2 Ma, et 2.5 Ma) ont aussi un effet climatique et écologique (Beaufort, Paleoceano, 1994).

B. Coccolithophores actuels.

Une compréhension de la dynamique des flores actuelles est à la base de l’utilisation des coccolithes en paléocéanographie. C’est pour ça que j’ai étudié les pièges à particules qui permettent de reconstituer leurs successions saisonnières  et de comprendre les flux des différentes espèce(Beaufort et Heussner, 1999, 2001). Les coccolithophores (principaux « calcificateurs » pélagiques) il est nécessaire de pouvoir estimer individuellement la masse de chacune des plaques pour étudier la dissolution des coccolithes (Beaufort et al., 2007), la production carbonatée dans les ocean (Beaufort et al., 2008) ou l’effet de l’acidification actuel sur les coccolithophores (Beaufort et al., 2011). 

C. Automatisation de la reconnaissance des espèces : Il s’agit d’un projet débuté en 1996 (Dollfus et Beaufort, 1999 ; Beaufort et Dollfus 2001) et qui est en constant développement. Nous avons installé ce système dans une demi-douzaine de laboratoires et nous recevons de nombreux étudiants en thèse venant apprendre cette technique originale Ce système a fait l’objet d’un dépôt de brevet (CNRS/TOTAL/Aix Marseille Univ.N°.1000230319 / 5 mars 2014). Le projet est toujours soutenu par TOTAL avec budget et post-doc jusqu’à fin 2016 puis jusqu’en 2020 . 

Nous avons développé une méthode originale de mesure du poids basée sur la biréfringence de la calcite vue en microscope optique (Beaufort, 2005, Beaufort et al., 2014, Beaufort et al., 2020).

D. Travail de terrain : Je consacre une part significative de mon temps en collecte de sédiments et de coccolithes vivants. 


beaufort